Présentation

Présentation

La Sologne bourbonnaise est une région naturelle qui s’étend sur le quart nord­ est de l’Allier. Le qualificatif «bourbonnais » fait référence historique au duché du Bourbonnais alors que l’usage du terme «Sologne » est directement lié à l’omniprésence de l’eau (marécages, étangs…).

Le vocable « Sologne bourbonnaise » est apparu pour la première en 1815, dans « Histoire du Bourbonnais et des bourbons qui l’ont possédé » de l’historien Coiffier-Démoret.

Les limites géographiques du territoire Sologne bourbonnaise sont très discutées, à tel point qu’il est bien difficile d’en dessiner les contours de manière précise…


La Sologne bourbonnaise, terre d’équilibre entre cultures et prairies, bois et forêts, étangs et ruisseaux. Terre de richesses.

Une architecture propre

Briques vermiculées

Les maisons à colombages et en briques vermiculées constituent l’architecture essentielle de la Sologne bourbonnaise.

Grâce à la présence d’argile en très forte quantité dans les sols, les habitants ont, de tous temps, utilisé ce matériau naturel pour la fabrication de tuiles et de briques.

Après un long séchage naturel, les décorations des murs sont obtenues par diverses dispositions des briques.

Les charpentes

Les charpentes constituent aussi un point remarquable de l’architecture solognote. De type “gothiques”, c’est-à-dire sans pannes, chaque chevron jouant le rôle d’un arbalétrier, elles forment un ensemble de fermettes supportant des toitures à très fortes pentes. Celles-ci étaient de 50° voire 60° aux XVe et XVIe siècles pour se stabiliser vers 45° au XIX°siècle.

Charpente de la ferme Saint-Jacques à Chevagnes.

Revenir en haut de page