Son histoire

Son histoire

Aux origines

A l’origine, Chevagnes se trouve au cœur de l’immense forêt de Lecenne. Le bourg se développe peu à peu autour de son église et devient un lieu de passage obligé pour se rendre d’ouest en est.

La région étant giboyeuse, les sires puis les ducs de Bourbon en font des lieux de chasses privilégiés et y font édifier plusieurs résidences. Parmi celles-ci figure le château de Tronçay, disparu aujourd’hui, qualifié par le roi François 1er de “maison royale” au milieu du XVIe siècle. Conséquence de son passage, Chevagnes fut un temps rebaptisée Chevagnes-le-Roi.

Du XVe au XVIIIe siècles, Chevagnes n’a pas de seigneur.

A partir du XVIIIe siècle, le bourg prend un second essor avec la construction d’une nouvelle route très passagère reliant Limoges à Autun. Au siècle suivant, la commune, capitale de la Sologne bourbonnaise, accueille d’importantes foires, agricoles notamment.

A la fin de ce siècle, Chevagnes atteint les 1.500 habitants.

Origine du nom “Chevagnes”

Dans les plus anciennes traces du village, le premier nom donné fut “Cavanis” au XIe siècle, puis “Chavannis” au XIIe et enfin, ” Parocchia de Cavanis” dans un document du XIIIe siècle. Ces termes ont essentiellement la même signification, à savoir un groupement de cabanes. Ces terres comptaient en effet de nombreuses cabanes en argile et bois pour les bûcherons, sabotiers et paysans.

Au Moyen Âge, le nom du village prend sa forme actuelle. D’abord on l’enregistre sous Chavannes, Cheveignes, Chevaignes ou Chavaignes selon les écrits. Le passage de François Ier, au milieu du XVIe siècle, donne alors Chevagnes-le-Roi.

Après la Révolution, on nomme le village Chevagnes l’Acolin.
De nos jours, on l’appelle Chevagnes et on le prononce “Ch’vagnes” voire “Chouagnes” !

Blason “d’or et de Huchet”

Blason de Chevagnes

Il fut instauré en 1954 par le conseil municipal de l’époque.

Au fil du temps