Son histoire

Son histoire

Les maisons fortes du bas Moyen Age à Chevagnes

 Un pont levis à flèches unique en Europe

Septembre 2012. Sébastien Gaime et Fabrice Gauthier, archéologues ayant mené la campagne de fouilles sur le site de Tronçay, ont donné une conférence à Chevagnes, à l’invitation de notre association.

Les deux invités ont d’abord présenté leurs méthodes et moyens de travail, des fouilles proprement dites jusqu’à la recherche de documentation et études d’archives, en passant par les différents types d’analyses et services afférents.

Plusieurs plans représentant la configuration probable du site : les différents enclos, les zones fouillées et celles non explorées, la maison fortifiée, les enceintes et fossés, la basse-cour, la passerelle d’accès, etc., ont été projetés.

Mais l’élément le plus exceptionnel de Tronçay est sans nul doute la passerelle d’accès à la maison : un pont-levis à flèches avec tablier mobile, dont on a retrouvé plus d’une centaine de pièces in situ, certaines totalement inédites et dans un état de conservation exceptionnel, ce qui en fait, pour les archéologues, une découverte majeure et unique. Les analyses dendrochronologiques permettent de dater avec certitude la construction de ce pont à l’hiver 1359/1360.

Une barrière à contrepoids pivotante donnait accès au tablier mobile qui se relevait grâce à un système de contrepoids et de flèche très innovant pour l’époque. Aux dires de Sébastien Gaime, la barrière d’accès parait d’ailleurs bien rudimentaire et contraste vraiment avec le mécanisme très perfectionné du pont !

Des images en 3D du pont-levis reconstitué par les élèves ingénieurs de l’Institut Français de Mécanique Avancée ont été projetées. Des élèves qui ont continué, après cela, de travailler sur le pont-levis de Chevagnes puisqu’il n’avait pas encore révélé tous ses secrets, notamment quant à l’assemblage de certaines pièces entre elles, tous les éléments n’ayant pu être retrouvés sur place.

Maquette du pont levis

Janvier 2014. Les projets évoqués avec les archéologues de l’INRAP lors de leur conférence à Chevagnes en 2012 ont bien avancé. Un accord signé avec le lycée technique de Riom a en effet permis la réalisation d’une première maquette à l’échelle 1/4e du pont levis mis au jour à Chevagnes en 2007. Seize élèves de CAP charpentier-bois ont travaillé pendant deux ans en concertation avec l’INRAP et ont livré cette restitution fidèle fin janvier 2014 (voir article de presse). Une restitution qui a également permis d’apporter des réponses aux questions restées en attente quant au fonctionnement global de l’ouvrage. Prochaine étape, la construction d’une réplique grandeur nature…

Juin 2014. C’est fait ! Une réplique grandeur réelle du pont levis à flèches découvert à Chevagnes a été réalisée par les élèves de « CAP charpente » du lycée Pierre-Joël-Bonté de Riom, sous la conduite des archéologues de l’INRAP. Cette réplique est installée depuis l’été 2014 au château de Murol, dans le Puy-de-Dôme (voir article de presse).

Novembre 2015. Christel Fraisse et Sébastien Gaime ont donné une nouvelle conférence entièrement consacrée au pont-levis à flèches qui a fait l’objet de la publication d’une plaquette spécifique. L’occasion de présenter la maquette au 1/5e réalisée par le lycée polyvalent Pierre-Joël-Bonte. Ils ont détaillé le processus de fabrication de la deuxième maquette, à taille réelle, installée au château de Murol.

Présentation de la maquette au 1/5e réalisée au lycée Pierre-Joël Bonté

Novembre 2019. Sébastien Gaime publie “Les formes de l’habitat rural au Moyen Âge en Limagne septentrionale et Sologne bourbonnaise” (CNRS éditions).

L’occasion, sans doute, d’une prochaine conférence de l’archéologue.

Revenir en haut de page