Des personnages illustres

Des personnages illustres

Qui est Christophe Deloire ?

Christophe Deloire est né le 22 mai 1971 à Paray-le-Monial, en Saône-et-Loire. Après avoir fréquenté les bancs de l’école primaire de Molinet où ses parents étaient instituteurs, Christophe poursuit sa scolarité à Digoin jusqu’au baccalauréat.

Il enchaine avec une classe préparatoire à Lyon, une école de commerce puis l’ESEC à Paris avant d’intégrer le monde des médias. Des stages dans divers services de presse, au Quotidien de Paris et à la direction de l’information de TF1, le confortent dans son désir d’embrasser la carrière de journaliste.

A l’occasion de son service en coopération, il rejoint le bureau de TF1 à Berlin où il apprend le reportage, l’écriture télévisuelle et la prise de vues. Bien que n’ayant pas fait d’école de journalisme, il apprend très vite.

De retour à Paris, il intègre LCI où il occupe le poste de monteur d’images. Dans le même temps, il collabore à Arte, au Point et à quelques autres publications, mêlant ainsi de belle manière presse écrite et télévision.

Mais c’est finalement dans la presse écrite, et notamment au Point, qu’il se fait, doucement mais sûrement, un nom dans le domaine de l’investigation. La contre-enquête de l’affaire Omar Raddad qu’il mène avec Roger-Marc Moreau, détective privé travaillant au service de la défense, lui donne l’occasion de rédiger un article très étayé, aux sources maintes fois vérifiées, paru dans Le Point du 15 mai 1998. Un article qui assoit définitivement sa notoriété.

Christophe poursuit alors ce travail “d’enquêteur” dans diverses directions : affaires d’espionnage, affaires politiques, assassinat du préfet Erignac, etc. Autant d’enquêtes qui feront l’objet d’une publication (*).

Après un passage à la tête du département « Littérature générale » chez Flammarion, sa carrière prend de nouvelles directions, mais toujours au service du journalisme : en 2007, il démissionne du Point pour participer à un projet de grand quotidien français calqué sur le modèle de l’allemand « Bild », un projet qui sera finalement abandonné.

En 2008, il devient directeur du Centre de formation des journalistes (CFJ) de Paris. A ce jour et depuis 2012, il est Secrétaire général de l’ONG « Reporters sans frontières » et se bat sans relâche pour la liberté de la presse dans le monde.

Quel lien avec CSB ?

Christophe Deloire est le fils de Lucien Deloire qui est intervenu à plusieurs reprises à Chevagnes pour nous présenter de magnifiques diaporamas : Afrique du Sud, Cuba, etc. Lucien et son épouse, retraités, vivent toujours à Molinet. Ils partent régulièrement découvrir de nouveaux pays et en ramènent de magnifiques images que Lucien montent en diaporama afin de les partager avec tous les curieux intéressés.

(*) Publications : 1998, « Omar Raddad : contre-enquête pour la révision d’un procès manipulé », avec Roger-Marc Moreau ;

– 2001, « Histoires secrètes des détectives privés » ;

– 2003 « Cadavres sous influences » ; « L’enquête sabotée : comment l’assassin présumé du préfet Erignac a-t-il pu s’échapper », avec Christophe Dubois ;

– 2004, « Les Islamistes sont déjà là : enquête sur une guerre secrète », avec Christophe Dubois ;

– 2006, « Sexus Politicus », avec Christophe Dubois ;

– 2009, « La tragédie de la réussite » ;

– 2012, « Circus politicus », avec Christophe Dubois.

Par ailleurs, Christophe Deloire a collaboré à la réalisation du documentaire « Chirac intime », avec Laurent Delahousse et Erwan L’Eléouet, diffusé le 30 juin 2008, à 20 h 30 sur France 2, dans le cadre de l’émission Un jour, un destin.